Les 17 pires erreurs qui stoppent une Perte de Poids [2020]

Mis à jour : 14 mars 2020


17 erreurs en entraînement

Si tu es comme 75% de la population, tu fais probablement au moins l'une de ces 17 erreurs qui stoppent littéralement ton objectif de Perte de Poids. Laisse moi te guider pour faire partie du bon 25%.

Comme tu peux le remarquer, je me lance aujourd'hui dans l'écriture d'un sujet délicat!

En effet, j'ai répertorié 17 principaux erreurs que la majorité des personnes réalise lorsqu'il désire Perdre du poids.

Pour être honnête, il en existe probablement plus que cela, mais ceux que je te présenterai aujourd'hui sont les plus importants et les plus faciles à corriger.

Par ailleurs, ces erreurs touchent autant les débutants que les avancés (même toi apprenti Arnold Schwarzenegger)!

Je te suggères donc fortement de prendre le temps de les lire attentivement car si tu fais partie de 75% de la population, tu fais sûrement toi aussi l'une de ces erreurs sans même t'en rendre compte!

Ceci pourra également éviter d'atteindre un long plateau sans résultat à un moment ou un autre de ton entraînement. Ce n'est pas quelque chose que je souhaite, mais c'est une étape qui survient toujours au moins une fois par année.

1- Des séances qui s'éternisent

On imagine souvent que plus longtemps on s’entraîne, plus on fabrique du muscle. Cependant, cette notion est totalement fausse.

En fait, le véritable intérêt de l’entraînement c’est son intensité, qui lui permet de brusquer le muscle. Le temps est un paramètre qui est totalement secondaire.

Ce que je te suggère, c'est d'opter pour des séances courtes et intenses. Dans le cas inverse, si elles traînent en longueur, tu vas t'épuiser facilement et tu ne pourras apporter l'intensité nécessaire pour la séance précise.

Parallèlement, ta récupération sera beaucoup plus difficile et tu n’obtiendras pas plus de résultats en perte de gras, ni en hypertrophie.

Je te conseille donc de ne jamais dépasser 75 minutes d’entraînement. Au-delà, tu perdras ton temps.


2- De l'entraînement TROP fréquent

"Plus on s'entraîne, mieux c'est!" ... Hum hum. Si tu fais partie de ces personnes qui s'entraînent 5 ou 6 jours/semaine, tu as statistiquement 83% plus de chances d'abandonner d'ici les deux premiers mois de ta remise en forme qu'une personne qui s'entraîne entre 2 et 4 fois par semaine.

Pourquoi? Simplement parce que tes muscles ont besoin de temps pour récupérer!

Si tes séances s’enchaînent sans une période de repos suffisante, tes muscles n’auront pas le temps de récupérer correctement. Ils s’épuiseront petit à petit sans pouvoir s’adapter. De ce fait, au lieu de tonifier et devenir plus fort, tu subiras l’inverse.

Pour te donner une idée, une séance très intense demande souvent à ton corps un repos de 2 jours (et encore plus si l’intensité est vraiment au rendez-vous)!

Pendant ce laps de temps, je ne te suggère pas de t'entraîner musculairement. Si toutefois tu as la rage entre les dents tellement tu t'ennuis seul chez toi, tu peux faire une séance cardio-vasculaire de légère intensité.

Ceci dit, généralement, 3 à 4 séances par semaine est amplement suffisant pour enregistrer des résultats sans empiéter sur ta récupération.

3- Sauté le petit déjeuner

Il existe plusieurs raisons pour lesquels le déjeuner est le repas le plus important et le plus capital de la journée.

Toutefois, l'une de ces raisons est certainement trop négligé: Ce que tu ingères dans ton corps lors du déjeuner dictera les envies de nourritures tu feras face plus tard dans la journée.

Si tu es une victime de ce type d'envie de nourriture en après-midi ou en soirée, il y a de fortes chances que cela soit en corrélation directe avec ce que tu as mangé (ou pas) lors du déjeuner.

À ce sujet, plusieurs études ont appuyé ces dires et si tu souhaites y jeter un oeil, tu peux simplement cliquer ici (source en anglais).

4- Un programme mal adapté

Si tu veux progresser, tu dois t'entraîner à ton niveau de condition physique. Par expérience, à part le fait de flatter ton orgueil, ça ne sert à rien d’essayer de se comparer à quelqu’un de plus confirmé que toi. Cela ne t'amènera aucun résultat significatif si ton corps n'est pas rendu à ce niveau et utiliser le programme de ton ami avancé pourra même être dangereux pour toi.

Adaptes donc tes séances à ton niveau et tu verras que tu pourras progresser beaucoup plus efficacement, sans prendre de risques inutiles.

De plus, il est souhaitable de ne pas changer de programme à tous les entraînements. Sois patient! C'est une relation d'amour!

Lorsque ton programme est prêt, tu dois le pratiquer tel quel pendant plusieurs semaines avant de penser à changer un exercice (à moins d'exception). Trop vouloir le modifier risque simplement d'annuler tous les résultats que tu aurais pu obtenir.

5- Une mauvaise constance de l'entraînement

Si tu crois que c'est normal de prendre un "break" d'entraînement pendant plusieurs mois, détrompes toi! Voici pourquoi:

À partir de 25 ans (déjà!), ton corps est porté à prendre 1kg de gras (2.2lbs) par année!! Ce qui veut donc dire que si tu ne fais rien depuis 25 ans, ceci peut expliquer malheureusement ton taux de gras un peu plus supérieur.

Outre cela, de 24 ans à 50 ans, ton corps diminuera annuellement sa force musculaire pour atteindre une perte totale d'environ 5% ... (Pas si pire jusqu'à date me diras-tu!)

MAIS, c'est à partir de 50 ans qu'une diminution de 30 à 40% est observée. On passe donc d'un cheval à un chiot assez vite si tu ne t'actives pas.

Et ceci est très logique lorsqu'on y pense!

D'abord, pensez-vous que c'est normal d'être assis aujourd'hui plus de 6 heures par jour? D'être capable de marcher seulement en moyenne 3000 pas par jour alors que nous sommes en santé? La population connaît une hausse énorme de taux d'obésité car l'être humain n'a jamais été aussi sédentaire (et laissez-moi vous dire que cette tendance est loin de vouloir s'améliorer).

T'entraîner un minimum de temps par semaine est donc nécessaire afin de conserver une forme et une condition physique saine et augmenter tes chances de victoires face aux maladies cardiovasculaires.


Entraînement privé Acti-V

6- Manger trop!

C’est une erreur très classique!

Consommer trop de calories est l'une des principales raisons pour lesquelles un tiers des adultes en Amérique du Nord sont en surpoids!

Ce n'est pas une nouvelle ...

Cependant, le problème persiste en grande partie parce que la plupart des personne ne savent pas qu'est-ce que cela veut trop «trop manger» en terme de calories et de portions.

Selon les statistiques, plus de 70% des des gens mangent jusqu'à ce qu'ils soient complètement pleins (ou «bourrés»).

Pour te donner une meilleure idée, avec une alimentation relativement saine et un mode de vie sédentaire typique, un homme moyen âgé de 21 à 40 ans n'a pas besoin de plus de 2 400 calories par jour, alors qu'une femme du même âge n'a pas besoin de plus de 2 000 calories par jour.

Soyons franc, sais-tu à quoi ressemble les calories sous forme de nourriture dans ton assiette ou dans ton bol lors de repas?

Pour t'aider davantage, les images ci-dessous représentent des portions de nourriture de 100 calories (ou moins).

Est-ce que cela vous surprend?


Nourriture 100 calories


7- Ne pas manger assez

En effet, cette alternative n'est pas du tout préférable!

Tu peux faire tout ce que tu veux, t'entraîner comme un forcené, avoir le meilleur programme du monde, mais si tu n’apportes pas à ton corps ce dont il a besoin pour fonctionner et fabriquer du muscle, ce sera peine perdue.

Globalement, tu dois non seulement t'assurer de consommer suffisamment de protéines pour entretenir ta construction musculaire, mais tu dois aussi choisir de bons lipides pour soutenir ta production hormonale (TRÈS important).

Aussi, tu dois ingérer de bons glucides afin que ton organisme dispose de l’énergie nécessaire aux efforts que tu lui imposes et puisse reconstituer enfin ses réserves d’énergie.

Et s'il te plaît, fais toujours attention aux suppléments d'entraînement. Si tu veux savoir ce que j'en pense sur le sujet, je t'invite à lire cet article en cliquant ici.

8- Un déséquilibre des macronutriments

L'un des principaux problèmes avec le régime alimentaire nord-américain standard est le déséquilibre des macronutriments (glucides-lipides-protéines).

Notamment, nous mangeons beaucoup trop de glucides!!

Pourquoi? Simplement parce que la majorité du temps, les aliments les moins chers et les plus pratiques sont purement à base de glucides.

Je vais te faire un pari: Va dans ta cuisine, ouvre ton garde-manger, et sort les 10 premiers articles que tu vois. Vérifie les étiquettes de nutrition et je soupçonne que tu pourras constater une tendance ... beaucoup et beaucoup de glucides!

Alors que les recommandations en pourcentage de macronutriments peuvent varier d'une personne à l'autre, on ne peut nier que la plupart des gens sont gravement déficients en sources saines de protéines et de graisses.

Un régime riche en glucides crée des fringales, des collisions d'énergie et des frénésies.

9- S'appuyer sur les vitamines et les suppléments

Encore cette semaine, j'ai entendu un message publicitaire pour une nouvelle formule de vitamine qui fournit «100% de toutes vos vitamines» dans un comprimé par jour.

Wow! Génial!

Le crois-tu?

Peut-être que tu es déjà au courant que les suppléments ne remplacent pas les vrais aliments nutritifs, mais est-ce que tu t'es déjà dit cette phrase: «Je sais que je n'ai pas très bien mangé aujourd'hui, mais au moins, j'avais mes suppléments!»?

Comme tu le sais probablement, certaines vitamines et de nombreux autres micronutriments ne peuvent pas être absorbés adéquatement à partir d'un format de pilule ou de poudre.

En plus, les doses trouvées dans les suppléments ne sont pas équivalentes à ce que tu peux obtenir dans l'ensemble de la variété alimentaire et ce, peu importe ce que disent les publicités ou les emballages!

Par ailleurs, la préparation de nombreux aliments complets nous permet de disposer d'un large éventail de nutriments, dont nous ne pourrions jamais obtenir un supplément vitaminique traditionnel.

Par exemple, la cuisson des tomates libère du lycopène, un puissant antioxydant qui combat le cancer et les maladies cardiaques...

Si tu échanges de vrais aliments en faveur de produits synthétiques et de suppléments, tu n'auras aucun autre moyen d'accéder à de tels avantages (eh oui, même si les emballages sont multicolores et qu'il y a un arc-en-ciel dessus!)


suppléments

10- Un échauffement inexistant

L’échauffement a pour rôle de préparer notre corps à l’effort. Il s’agit d’une transition entre l’état de repos et l’effort “intense”.

Physiologiquement, en augmentant notre température aussi bien centrale que musculaire (surtout), nous sommes plus aptes à réaliser les performances prévues.

Tout d’abord, la diminution de la raideur musculaire et l’augmentation de la mobilité musculaire et articulaire préviennent les risques de blessures. L’augmentation de la température musculaire permet aussi un accroissement de la vitesse et de la force de contraction de nos muscles en intervenant sur la transmission de l’influx nerveux, sur les enzymes responsables de la contraction musculaire et évidemment sur le muscle lui-même.

Enfin, l’échauffement permet de préparer les systèmes cardio-respiratoire et vasculaire à l’effort en augmentant notre consommation d’oxygène, notre fréquence cardiaque et notre fréquence respiratoire.

Tous ces effets sont majoritairement liés à la hausse de la température. Il convient de s’échauffer progressivement afin de nous mettre à l’abri d’un dysfonctionnement de l’organisme suite à une élévation trop brutale de la température. C’est d’ailleurs un des effets de l’échauffement que d’intervenir sur la thermorégulation afin d’éviter d’éventuels problèmes.

Outre ces effets, l’échauffement te prépare aussi psychologiquement et techniquement pour les exercices que tu feras lors de ta séance.

11- Manger les mêmes aliments constamment

Quand il s'agit de manger sainement, la variété des aliments est très importante.

Je serai le premier à te dire de faire l'épicerie régulièrement et favoriser autant que possible la préparation de tes repas.

En réalité, si tu devais apprendre à cuisiner un nouveau repas tous les jours, je soupçonne que beaucoup de personnes ne seraient pas exactement dans la même situation dans laquelle il se retrouve aujourd'hui.


Même nourriture est une erreur

Trop souvent la même nourriture, même si celle-ci est «saine», peut causer des problèmes digestifs, des intolérances alimentaires et des carences nutritionnelles.

Cependant, manger une variété d'aliments fait deux choses très importantes:

  1. Cela assure que vos besoins en nutriments sont satisfaits de sorte que vous pouvez dire adieu aux suppléments de vitamines.

  2. La variété aide à réduire le risque de développer des intolérances alimentaires nocives qui peuvent détruire votre digestion (par exemple développer un intestin qui fuit) et conduire à un stockage de graisse instantané..

12- Aucun suivi de tes performances sportives

Cela peut te paraître anodin et pourtant, tenir un carnet d’entraînement est un des points clefs pour obtenir des résultats.

Pourquoi?

Simplement parce que cela te permet de surveiller tes performances, de déterminer les objectifs de tes prochaines séances et aussi de comprendre ce qui peut avoir fonctionné ou non dans ton entraînement.

Plus tu es capable de mesurer des données, plus tu seras en mesure de t'adapter afin d'engendrer plus de résultats.

C'est exactement la stratégie que nous avons fait avec Karine et j'accorde une grande partie des succès du à cela!


13- Ne pas boire suffisamment

D'abord, l’eau représente environ 60% de notre poids corporel.

Pendant l’effort, l’organisme, en se réchauffant, perd de l’eau et du sodium. Les pertes en eau peuvent conduire à une déshydratation en plus d’entraîner une chute considérable des performances sportives. Simple fait scientifique, une déshydratation de 2% réduit tes capacités physiques de 20%! (Ouch!)

Les troubles les plus fréquents sont digestifs et musculaires, plus particulièrement les crampes ou encore les tendinites.

Il est donc important que tu bois non seulement pour te réhydrater, mais aussi parce que sans apport de boisson, ton corps ne peut stocker d’énergie. L’aliment principal du muscle est le glycogène et pour stocker un seul gramme de glycogène, tu dois consommer trois grammes d’eau.

L’hydratation est donc la clé de toute tes pratiques sportives.

14- Manger seul ou isolé des autres

Aussi étonnant cela puisse paraître, une étude de 2006 a montré que 58% des adultes nord-américains mangent régulièrement seuls.

Est-ce l'une des principales raisons pour lesquelles nous nous suralimentons et que nous sommes confrontés à une telle épidémie d'obésité?

Cela semble très probable.

Les cultures dans lesquelles l'alimentation sociale est la norme sont moins en surpoids que les cultures où l'alimentation sociale est moins fréquente.


Manger seul augmente le poids

Quand on y pense, cela fait du sens.

Lorsque tu manges tes repas en compagnie de d'autres personnes, vous avez tendance à faire une pause pour la discussion.

Cela ralentit alors votre alimentation, qui, comme nous l'avons déjà appris, diminue automatiquement la quantité de nourriture que vous mangez.

De plus, lorsque vous mangez seul, vous avez plus de chances d'allumer la télé, de surfer sur Internet ou de lire un magazine pour vous tenir compagnie.

Tous ces distractions qui vous feront absorber plus de calories...

15- Se nourrir assis dans l'auto

Savais-tu que 20% des repas consommés par les adultes ont lieu dans la voiture?

Est-ce que tu contribue à cette statistique?